Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site web  de Nourdine BOURHANE

Le site web de Nourdine BOURHANE

Bienvenue sur le site personnel du Vice-président Nourdine Bourhane. Vous y trouverez ses discours, ses actions, ses photos, son parcours et en un mot toute sa biographie. Un homme d'expérience et d'actions au service du développement des Comores


La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam

Publié par Admin - Cab sur 7 Avril 2016, 10:57am

Catégories : #Présidentielles 2016

La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire du peuple et la prospérité de la Nation comorienne sont à la portée avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam
La victoire est à la portée pour faire gagner les Comores avec Mohamed Ali Soilihi à Beit-Salam La dynamique est en marche pour une victoire écrasante pour les Comores avec le ticket gagnant dirigé par Mohamed Ali Soilihi. Les épouses de l'équipe gagnante et les femmes en général soucieuses de faire des Comores un havre de paix, de prospérité et de plein emploi prennent les devants de la scène et assurent de toutes leurs forces une campagne de terrain incroyablement et remarquablement dynamique, convaincante et proche du peuple. Au delà des grands meetings, la population adhère à cette proximité et à ce souci d'échanger librement pour préparer l'après-élection. Le peuple n'a aucun doute quant à la probable victoire du ticket de la crédibilité et de la cohérence qui n'a pas fait des promesses en l'air comme les autres adversaires qui se consolent en s'alliant alors que leurs valeurs divergent au point que le parti CRC M. Azali Assoumani avait porté plainte contre la gestion de l'actuel président d'honneur de Juwa, dont le poids politique a fondu avec la dispersion de ses forces vives et cadres qui ne partagent son soutien contre-nature a l'ancien président putschiste. Personne n'a oublié que l'arrivée au pouvoir de M. Ahmed Abdallah Sambi en 2006, ce dernier avait déclaré que le pouvoir Azali lui aurait laissé les caisses vides avec moins de 500 000 francs et qu'il avait lancé des mandats d'arrêt internationaux contre certains barons de la CRC. Et Par ailleurs, M. Thierry Vircoulon, énarque français, expert international reconnu et qui a publié plus ouvrages et rapports internationaux , a nommément accusé M. Azali Assoumani d'avoir détourné 40 millions d'euros soit près de 19 milliards de francs Comoriens des caisses du Trésor comorien et d'avoir distribué les marchés publics à "sa coterie " pour ouvrir un compte à l'étranger sans aucune protestation ni d'actions judiciaires de l'ancien président Azali dont le bilan en 7 ans est resté tellement calamiteux qu'il a été hué lors de la passation de pouvoir avec son successeur de l'époque à Beit-Salam. Personne n'est dupe quant à cette conjonction de facteurs. Il n'y a pas de hasard s'il y a un rapprochement entre deux présidents qui avait les pleins pouvoirs et qui n'ont pas pas seulement leurs promesses électorales mais également n'ont pas engagé les réformes nécessaires pour mettre les Comores sur la voie du développement en commençant par la justice, la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance. Ces deux anciens présidents ont choisi la fuite en avant, la facilité des caisses publiques, l'assistanat voire la mendicité pour certains cas et la politique de l'affichage et de la communication politique avec des coquilles vides. Le peuple n'est pas dupe. Ceux qui ont eux l'honneur de diriger les Comores en tant que chefs d'État portent la responsabilité de la dégradation de la situation des Comores et ne peuvent imputer cette responsabilité à leurs collaborateurs et Ministres sauf s'ils nous disent que les décrets pour toutes leurs décisions étaient signés par des sosies ou que leurs signatures étaient usurpées. Ils doivent avoir le courage d'assurer leur responsabilités respectives et ceux d'autant plus vrai que les ministres ou vice-présidents et directeur de Cabinet du président n'ont pas le pouvoir de signer des décrets présidents. Le comble est que ces deux anciens présidents auraient pu sauver les Comores s'ils l'avaient voulu sincèrement. Et ils ont choisi d'agir autrement. Aujourd'hui, ils ne sont plus crédibles ni à même de faire ce qu'ils n'ont su ni voulu faire durant leur mandat. De même le candidat Mouigni Baraka Saïd Soilihi n'est pas à la hauteur des enjeux et des défis de développement qu'attendent les Comores. Les Comores ont besoin de femmes et d'hommes maîtrisant parfaitement le fonctionnement de l'administration, capables de mener à bien des reformes administratives, financières et sociales, des actions durables et des grands chantiers comme la construction de la centrale thermique à fuel qui permettra d'éclairer les Comores de manière durable des la mi 2017, et de s'entourer de vraies compétences humaines dans le cadre d'une Nation réconciliée et unie soucieuse des préoccupations de la jeunesse et de l'avenir de la Nation comorienne. Les Comores ont besoin de restaurer leurs coordonnées images après le choix controversé de la vente de citoyenneté économique qui a non seulement terni l'image des Comores mais également qui fait que tout comorien pourrait potentiellement être considéré comme un terroriste à cause des nombreux passeports économiques vendus illégalement et rachetés par des individus pouvant être intégristes. Le pays a besoin de continuer les réformes financières à engager par l'actuel gouvernement par le Ministère des Finances notamment la poursuite des réformes visant à mobiliser les ressources fiscales et non fiscales, renforcer l'efficacité de l'action publique et de l'administration, la promotion des énergies alternatives propres pour compléter l'énergie qui proviendra de la centrale thermique à fuel comme s'est formellement engagé Mohamed Ali Soilihi avec ses colistiers en cohérence avec les candidats UPDC pour les Gouvernorats. Mohamed Ali Soilihi, contrairement à ceux que les mauvaises langues et les gens de mauvaise foi à permis aux Comores de retrouver un second souffle en les mettant sur les rails alors qu'elles étaient peu crédibles, surendettées et peu respectées a l'international. Les réformes financières engagées sous sa vice-président notamment la création de l'Administration Générale des Impôts et du Domaine (AGID) pour mobiliser les ressources fiscales et réduire progressivement les taxes douanières, la création d'un Compte Unique du Trésor (CUT) à la Banque Centrale des Comores pour réduire l'évaporation des recettes publiques en amont, l'informatisation de la chaîne de la dépense pour mieux gérer les dépenses publiques et rationaliser le train de vie de l'État, la mise en place de logiciels performants pour réduire le paiement de salaires induits à des agents fantômes, la mise en place d'une plateforme "Data Center" pour renforcer la bonne gouvernance, la création de la plateforme de dialogue Secteur privé/État pour développer l'emploi avec le déblocage de 34 millions de dollars de la Banque Islamique de Développement (BAF), les subventions à la société Mamwe pour soulager la population en matière de délestage électrique en attendant la livraison de la centrale thermique et la mise en place d'énergies solaires et hydrauliques pour Moheli et Anjouan ainsi que dans les hôpitaux, les programmes "Oser entreprendre" et le projet "AMIE" pour soutenir les initiatives privées de création d'entreprises, la création de l'agence Nationale de la Promotion des Investissements quand il fut Ministre des Finances sous A. A. Sambi qui l'avait sollicité et bien d'autres actions sont des exemples concrets d'actions pour les connaisseurs. De telles actions n'ont pu être menées que parce que Mohamed Ali Soilihi est profondément réformiste mais également soucieux de rendre les Comores performantes, prospères et crédibles en usant à la fois la pédagogie, l'implication des acteurs économiques et le suivi des réformes engagées. Aucun Ministre n'a pu faire autant de reformes. MOHAMED Ali Soilihi compte amplifier ces réformes dont les effets positifs devraient apparaître à compter du troisième trimestre 2016. Les 20 engagements qu'il a pris sont crédibles, réalistes et fondateurs d'une République soucieuse de l'avenir de la Nation et de la Jeunesse. Avec plus de 150 kilomètres de routes construites ou réparées même si les inondations ont abîmées une partie avec la création d'un Fonds stratégique pour réparer les routes abîmées avec des fonds propres en grande partie (versement de 300 millions de francs Comoriens par mois par l'État) Fonds d'Entretien Routier (FER), le ticket gagnant dirigé par Mohamed Ali Soilihi compte mettre en place un fonds national de développement des infrastructures qui permettra de financer notamment la rénovation des hôpitaux publics de référence dans chaque île tout en favorisant les énergies solaires et thermiques dans les services publics d'urgence. Ensemble, unis,déterminés nous sommes en mesure d'améliorer la vie quotidienne de la population. Des chantiers importants sont engagés, des financements sont identifiés. l L'expérience avérée de l'équipe de Mohamed Ali Soilihi et sa crédibilité auprès des institutions financières internationales sont des atouts indéniables que les deux autres candidats et adversaires même tous deux réussis ne peuvent avoir. Avec Mohamed Ali Soilihi, les Comores ont une réelle chance d'entrer dans la voie de la prospérité et du plein emploi avec le développement de la filière touristique et les économies numérique et marine. Seul le ticket gagnant est en mesure de concrétiser cela. Les deux anciens présidents ont déjà monté ce qu'ils étaient capables de faire en oubliant d'engager des réformes fondamentales pour servir le peuple. Ils se sont servis et veulent encore se servir en faisant des promesses similaires comme par le passé. Le peuple n'est pas dupe. Les 50 promesses et engagements de A.A.Sambi non tenues par lui-même sont répertoriés par plusieurs blogs pour lui rappeler que sa crédibilité est mise à mal et que le peuple ne tombera plus dans le panneau comme la première fois. M. Azali Assoumani a montré son visage avec un bilan calamiteux en 7 ans tout en laissant les caisses vides selon les termes propres de son allié Ahmed Abdallah Sambi. Tous les deux ont eu leur chance. Il est temps que le pays soit géré par des hommes crédibles, réformateurs et crédibles pour faire Gagner les Comores et entrer dans le sentier du développement économique et social. Mohamed Ali Soilihi est l'homme de l'espérance pour des Comores prospères, crédibles, respectées et qui favorisent l'égalité des chances pour tous. Votons massivement comme une famille unie et detrminée pour le ticket de Mohamed Ali Soilihi 'avec ses colistiers et pour les candidats UPDC aux Gouvernorats le 20 avril 2016. Ensemble, nous y arriverons incha Allah et montrons aux anciens présidents qu'ils ont eu leur chance par le passé et le peuple préfère ceux qui ont l'expérience et qui n'ont pas eu en main la destinée du pays. Mohamed Ali Soilihi, seul candidat qui n'a jamais signé de décrets présidents et qui a la carrure, l:expérience et la volonté de relever les défis auxquels les Comores sont confrontées. #Mamadou 2016 Nguena Nvu Source : Comité de Soutien de Mohamed Ali Soilihi Page Facebook officielle : https://www.facebook.com/MamadouPresident2016

Commenter cet article

Angeline 19/03/2017 16:04

j'aime me promener ici. un bel univers.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents